Laura Smet: Une chose particulière pourrait bien lui assurer la victoire

Héritage de Johnny : l'article de loi qui pour­rait favoriser ses enfants aînés selon l'avocat de Laura Smet.

Closer nous parle d'Emmanuel Ravans, l'avocat de Laura Smet, qui est intervenu sur LCI et qui a détaillé plusieurs arguments qui selon lui doivent permettre que la gestion de l'héritage de Johnny Hallyday soit tranchée par la justice française et non américaine.

Cela fait maintenant trois mois que Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday s'affrontent et se déchirent pour l'héritage laissé derrière lui par Johnny Hallyday.

Ce vendredi 13 avril, le tribunal de grande instance de Nanterre a rendu son verdict concernant l'album posthume du légendaire rockeur ainsi que le gel de ses biens immobiliers. 

Cependant il reste de nombreux sujets à traiter comme par exemple celui de la loi applicable à sa succession. En effet, bien que le chanteur ait confié a gestion de son patrimoine à un trust américain, ses enfants aînés, qui s'estiment déshérités, réclament que la répartition de son héritage soit débattue devant la loi française.

Et d'après les déclarations de Maître Emmanuel Ravanas, l'avocat de Laura Smet, sa cliente est dans son bon droit et la loi européenne devrait lui donner raison.

L'avocat qui a accordé une interview à David Pujadas sur LCI ce mardi 16 avril a ainsi évoqué en particulier l'article 21.2 du règle­ment euro­péen qui prévoit que "même lorsque l'on a une résidence habituelle au moment de son décès dans un pays, si l'on entretient des liens manifestement plus étroits avec un autre pays, en l'espèce la France, alors c'est la loi de ce dernier pays qui doit régir la succession". 

D'après les déclarations d'Emmanuel Ravanas, cet article devrait donc les "mettre tous d'accord", mais il ne manquera pas de préparer une argumentation très solide pour la prochaine audience afin de convaincre les juges des "liens manifestement plus étroits" que Johnny Hallyday entretenait avec la France.

Voulez-vous voir plus de vidéos de vos stars préférées? Abonnez-vous à notre Chaîne Youtube!

Laeticia a fait des déclarations au cours de son interview qui pourraient bien compromettre sa défense

Laeticia a fait des déclarations au cours de son interview qui pourraient bien compromettre sa défense

par Quentin Autier

Procès Johnny Hally­day : les décla­ra­tions de Laeti­cia qui font voler en éclats sa défense. Voici nous parle de l'avocat de Laeticia Hallyday qui s’est entêté à prou­ver que Johnny Hally­day était profon­dé­ment améri­cain afin de justi­fier la rédac­tion de son testa­ment sous la loi améri­caine. Mais c’était sans comp­ter sur la veuve du rocker, qui a peut-être tout fait capo­ter.
Plus américain que Français: l'avocat de Laeticia revient sur la nationalité de Johnny Hallyday

Plus américain que Français: l'avocat de Laeticia revient sur la nationalité de Johnny Hallyday

par Quentin Autier

Procès Johnny Hally­day : l’avo­cat de Laeti­cia explique pourquoi le rocker était plus améri­cain que français. Voici nous parle de de l’au­dience de ce vendredi 30 mars qui a eu lieu au tribu­nal de Nanterre. L’avo­cat de Laeti­cia Hally­day y a rappelé que Johnny était résident améri­cain. Avec un argu­men­taire en béton, Me Ardan Amir-Aslani a expliqué pourquoi, selon lui, la bataille judi­
L'héritage de Johnny Hallyday: Un avocat révèle les résultats de l'audience attendus

L'héritage de Johnny Hallyday: Un avocat révèle les résultats de l'audience attendus

par Nathan Quintas

Ce jeudi 15 mars, deux sujets seront abordés au tribunal de Nanterre : l'immobilier et l'album posthume de Johnny Hallyday.
La guerre du clan Hallyday débutera véritablement ce 15 mars mars

La guerre du clan Hallyday débutera véritablement ce 15 mars mars

par Quentin Autier

Héri­tage de Johnny Hally­day, la justice s'en mêle : sur quoi portera exac­te­ment le procès du 15 mars ? Gala nous parle du 15 mars prochain, jour au cours duquel un juge examinera la demande de David Hally­day et Laura Smet au tribu­nal de grande instance de Nanterre. Les deux aînés réclament un droit de regard sur l'album post­hume laissé par leur père.